Site officiel de la Mairie de Grimaud English version
  GRIMAUD
Associations
Transports Locaux
Santé - Seniors - Social
Nature
Actualités
Participation citoyenne
 

.........   Les voeux du Maire   .........

Les voeux du Maire

La cérémonie des voeux du maire a eu lieu le 14 janvier au complexe des Blaquières.

Vous trouverez ci-joint le texte du discours prononcé ce jour-là.

Cérémonie des vœux – 14 janvier 2013

Allocution de Monsieur Alain Benedetto, Maire de Grimaud

 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

Chers collègues du conseil municipal,

 

Et vous tous, chers amis grimaudois,

 

Je vous remercie d'être venus si nombreux ce soir assister à cette traditionnelle cérémonie des vœux qui, plus qu'une cérémonie officielle, est pour nous tous l'occasion de nous retrouver et de partager un moment de convivialité.

 

Je tiens à saluer les personnalités présentes ce soir et qui ont répondu à mon invitation, à savoir :

____________________________________

 

Remerciements aux personnalités (voir liste)

____________________________________

 

Mes remerciements s'adressent aussi à mes collègues du conseil municipal avec qui j'ai la chance et le plaisir de travailler depuis maintenant cinq ans.

 

Leur implication en tant qu'élu et leur dévouement au service de notre commune sont à souligner et je les en remercie.

 

Je remercie particulièrement Jean-Claude Bourcet pour ses mots : ils témoignent de la solidarité régnant dans notre équipe municipale.

 

Pour un maire, il est essentiel en effet de pouvoir s'appuyer sur une équipe tendue vers le même but : la défense de l'intérêt général et des Grimaudois.

 

Ceci est encore plus valable lorsque la période que nous vivons est difficile. Les élus, et surtout le maire, sont les interlocuteurs vers lesquels se tournent les citoyens en détresse ou en difficulté. C'est à nous, alors, de les écouter, de leur répondre et d'essayer de trouver des solutions, même si, vous le savez tous, le pouvoir des maires est limité.

 

Chaque journée passée depuis la dernière élection municipale, j'ai pu toucher du doigt combien, dans mon rôle de maire, il fallait être disponible en permanence et capable de régler n'importe quel problème.

 

C'est ainsi que je conçois le rôle du maire : une présence de tous les instants, sans compter son temps, au service des administrés.

 

A Grimaud, le maire que je suis s'attache à préserver l'unité de notre territoire, aux entités si différentes. Du village au littoral, des hameaux jusqu'aux entreprises de la plaine, des lotissements aux résidences de tourisme jusqu'à Port-Grimaud, je veille à ce que chaque citoyen grimaudois soit traité sur le même pied d'égalité.

 

Cette volonté, nous l'avons également quand il s'agit d'embellir la commune. Les travaux réalisés depuis le début du mandat, grâce à l'action efficace de Jean-Claude Bourcet, ont été répartis de façon équilibrée sur tout le territoire, répondant ici et là à des besoins parfois très différents.

 

 

 

 

 

Je pense notamment, puisque nous sommes aux Blaquières, au bâtiment abritant le dojo, la salle de remise en forme et de musculation et la salle de danse, inauguré le 8 septembre dernier, et au groupe scolaire voisin.

 

Dans la plaine, nous avons réhabilité la voirie et les réseaux du parc d'activités du Grand Pont ; un peu plus loin à Port-Grimaud, nous avons réaménagé l'avenue de la Mer. Nous avons également recalibré le ruisseau Saint-Pierre, mis un terrain à disposition pour le centre de tri postal du golfe, créé un deuxième centre technique municipal.

 

Au village, nous avons réalisé un parking souterrain aux abords des services publics tels que la Poste, le musée, la Police municipale,  l'Office de tourisme  reliés au vieux village vers les commerces de proximité par un ascenseur panoramique.

 

Vous le constatez, c'est tout Grimaud qui est sans cesse en mouvement, avec comme objectif d'améliorer la qualité de vie de chacun des citoyens de la commune.

 

A ce titre, nous nous sommes engagés depuis plusieurs années dans une politique axée sur le développement durable, la protection et la mise en valeur de l'environnement.

 

Avec mon adjoint, Franck Ouvry, nous avons ainsi, à chaque fois que cela était possible, fait le choix des énergies renouvelables dans les nouveaux bâtiments publics.

 

 

 

 

Nous avons équipé de panneaux photovoltaïques les ateliers municipaux et doté l'école des Blaquières, de panneaux solaires.

 

L'environnement, cela concerne également l'eau et l'assainissement. Le réseau de collecte des eaux usées a encore été étendu, et ce n'est pas une mince affaire dans notre commune si vaste. Pour les hameaux les plus excentrés, des études pour réaliser des mini stations d'épuration ont été lancées.

 

Au bord de mer, un important dossier est en cours concernant des opérations de protection des plages et du rivage. Elles trouveront leur aboutissement avec le projet de réhabilitation du littoral qui, de Port-Grimaud à la lisière de Sainte-Maxime, va permettre de recréer un vrai sentier piétonnier. S'ajoutera à ce grand projet la construction d'un nouveau ponton pour les transports maritimes qui soulagera la fréquentation de la Grand Rue à Port-Grimaud et facilitera le déplacement des touristes dans le Golfe.

 

A cela s'ajoute le projet de construction d'une nouvelle station d'épuration, rendu nécessaire pour éviter de nouveaux incidents.

 

Cela va représenter un très lourd investissement.

 

Mais la qualité de notre environnement n'a pas de prix, c'est une nécessité pour l'avenir de nos enfants et la garantie d'une vie en harmonie.

 

Ces réalisations que j'ai évoquées concernent chacun d'entre vous.

 

 

Mais pour un grand nombre de Grimaudois, la priorité des priorités demeure le logement.

 

Trouver un toit à un prix abordable dans notre région est devenu mission impossible pour la plupart des familles.

 

Aussi, la création de logements demeure une préoccupation permanente pour chacun de nous.

 

En 2012, nous avons eu enfin la satisfaction de poser la première pierre de l'extension du village, quartier Saint-Roch, dossier ouvert depuis 2004. Une opération réalisée avec Var Habitat qui va permettre de créer 60 logements pour les actifs.

 

C'est un exemple de ce que nous voulons reproduire ailleurs dans la commune, comme nous l'avons fait aussi avec les opérations des Méjanes et des Treilles et la réhabilitation de logements communaux.

 

Car, au-delà de répondre aux besoins de logements, ces constructions permettent également de dynamiser la commune, en y fixant une population qui va consommer dans les commerces locaux, utiliser les équipements publics et contribuer donc à faire vivre Grimaud toute l'année.

 

J'en viens ainsi naturellement au volet économique de mon intervention. Ici, nous sommes à deux pas du parc d'activités du Grand Pont qui représente un poids considérable en termes d'emplois et de richesses.

 

 

 

Au moment où la crise fait des ravages, le dynamisme des entreprises locales est à souligner et doit être soutenu. C'est ce que nous nous efforçons de faire, en lançant la dernière tranche de rénovation de la voirie du Parc, pour le rendre encore plus attractif aux visiteurs. Ce dossier est élaboré en concertation avec l'AGP (remerciements).

 

C'est aussi à travers les investissements engagés par la commune pour ses différentes opérations que nous permettons aux entreprises de travailler. Dans les moments difficiles que nous traversons actuellement dans notre pays, il me semble en effet fondamental qu'à notre échelle nous ne cessions pas d'encourager le travail et l'emploi.

 

Attention : cela ne veut pas dire que la municipalité dépense à tort et à travers. Au contraire, grâce à une gestion saine et rigoureuse des deniers publics, sous la houlette de Christian Moutte, la commune dispose d'une santé financière exemplaire, reconnue par tous nos partenaires institutionnels et financiers.

 

En ces temps de grandes perturbations, je m'efforce de préserver le fragile équilibre existant, entre le soutien à apporter à notre économie locale, par la mise en œuvre de nos opérations d'investissement, et ma volonté de maintenir inchangés les taux d'imposition communaux qui n'ont pas augmenté depuis dix ans.

 

Ainsi, nous avons investi 53 M€ depuis cette date, dont 29 M€ uniquement depuis le début de ce mandat.

 

 

 

 

 

 

Même si cette équation est souvent difficile à résoudre dans un contexte de hausse de charges permanent et de diminution des aides du département et de la région, je considère que c'est à nous, élus, de faire les efforts nécessaires. C'est en tout cas comme cela que je vois les choses… ce qui n'est pas le cas semble-t-il au niveau national…

 

Ainsi, outre les projets que j'ai évoqués précédemment, d'autres chantiers ou études sont programmés ou vont se poursuivre cette année. Je pense à la réhabilitation des ruelles du village, de la place Vieille et de la place de l'Eglise ; à la mise en valeur des monuments ; au transfert de la Poste dans ses nouveaux locaux, avec, croisons les doigts, la mise en place d'un distributeur de billets au village ; le renouvellement des pontons du port communal sou le contrôle efficace de Bernard Pincemin ; et la poursuite de nos actions sur le logement…

 

Mais je ne peux parler d'activité économique sans souligner une nouvelle fois le dynamisme de notre agriculture et notre formidable puissance touristique.

 

L'agriculture à Grimaud représente un poids très important dans l'économie locale. La qualité des vins produits par nos domaines et la cave coopérative, qui exportent notamment une bonne part de leur production, prouve bien que Grimaud doit demeurer, aussi, une commune à vocation agricole.

 

 

 

 

Avec André Lanza, nous nous battons chaque jour pour défendre la viticulture en favorisant, notamment avec la SAFER, le maintien ou la reconquête de parcelles vouées à l'exploitation. C'est le cas notamment dans cette plaine, que certains n'imaginent qu'industrielle, alors qu'elle est, dans sa plus grande partie, couverte de vignobles.

 

Je l'affirme avec force ce soir : la vocation agricole de Grimaud doit être maintenue et renforcée.

 

Par ailleurs, Grimaud demeure la première commune touristique du golfe, par sa capacité d'accueil, la qualité de ses équipements,  le sérieux et le dynamisme de ses professionnels. Les retombées qui en découlent, en termes d'activités et de création d'emplois sont considérables.

 C'est pourquoi, avec la complicité de Christophe Gerbino, nous œuvrons à moderniser ce secteur en l'adaptant aux nouveaux modes de consommation des touristes d'aujourd'hui et à rechercher à étendre la période de fréquentation, hors saison estivale.

 

C'est aussi le travail et la réflexion que nous avons pu entreprendre avec mes collègues du SIVU du Tourisme que je remercie. Cela n'a pas toujours été facile… mais j'ai toujours eu beaucoup de plaisir à travailler avec vous ainsi qu'avec les techniciens de cette structure et bien entendu Emmanuel Bertrand et son équipe de la Maison du Tourisme.

 

 

 

 

 

 

Le tourisme se nourrit aussi des évènements et des animations. Le succès du festival des Grimaldines, dix ans après leur création, témoigne qu'une manifestation bien pensée et bien organisée peut devenir incontournable.

 

C'est dans cet esprit qu'avec Hélène Drutel, nous travaillons à une programmation culturelle de qualité, qui balaye tous les domaines : les expositions d'art contemporain, les soirées théâtrales, les soirées musicales, avec Sylvie Derveloy, et tant d'autres rendez-vous qui connaissent beaucoup de succès.

 

Vous le savez, Grimaud dispose du public et des atouts pour constituer une place culturelle forte.

 

C'est dans cette perspective que je souhaiterais doter notre commune d'un équipement culturel majeur, à même de représenter un pôle d'animations ouvert sur les arts contemporains.

 

La culture contribue fortement à stimuler la vitalité d'un territoire. Elle est un véritable facteur d'épanouissement collectif et de développement économique.

 

Les amateurs de culture sont nombreux à Grimaud, mais que dire des sportifs avec plus de 1700 licenciés ! J'ai évoqué précédemment ce nouvel espace proche de la salle dans laquelle nous nous trouvons, qui connait une fréquentation intense depuis son ouverture.

 

 

 

Tous les sports ont leur place à Grimaud, et le soutien apporté par la collectivité à l'ensemble du tissu associatif local, que ce soit par le biais de subventions directes, de mises à disposition d'agents municipaux du service des sports ou de travaux d'aménagements divers en témoignent. Et en 2013, la construction de nouveaux vestiaires devrait voir le jour.

 

Je tiens à ce propos à adresser des remerciements sincères à François Bertolotto qui, en plus d'être en charge des sports et des associations, est un premier adjoint dévoué, toujours présent et qui porte Grimaud dans son cœur.

 

Le cœur, c'est aussi la solidarité. C'est venir en aide à ceux qui souffrent, c'est permettre à ceux qui sont différents d'être accueillis. Tout cela va de soi dans notre commune.

 

Ce n'est pas un hasard si nous hébergeons le centre des Restaurants du cœur. A chaque fois que nous le pouvons, nous agissons en ce sens. J'en profite pour remercier Mme Zachary et toute son équipe ainsi que tous les bénévoles des différentes associations caritatives.

 

Avec le centre communal d'action sociale, sous l'impulsion de Viviane Berthelot, c'est tous les jours que la commune est présente pour soutenir les personnes en difficulté. Une recherche de logement, une aide urgente, une orientation, une écoute… C'est cela la solidarité : elle s'exprime à chaque instant, discrètement mais sûrement.

 

 

 

 

 

 

Cette solidarité se réalise aussi dans le cadre scolaire, avec la création d'une classe CLIS, adaptée à des enfants plus en difficulté. Claude Raybaud et moi-même avons accepté sans réserve cette création, qui a réjoui plusieurs familles de pouvoir disposer d'un enseignement adapté dans une école moderne et fonctionnelle. J'en profite pour remercier le corps enseignant.

 

Comme vous le voyez, Grimaud offre à ses citoyens des services publics performants et de qualité, et Grimaud demeure à l'écoute de ses administrés.

 

Il nous reste deux axes à renforcer dans les mois qui viennent, et ils sont essentiels.

 

Le premier concerne la sécurité. Nous avons mis en place un dispositif de vidéo surveillance pour agir au quotidien contre l'insécurité qui, si elle reste mineure, préoccupe certains de nos administrés. J'ai demandé également, avec ma fidèle adjointe Simone Long, aux policiers municipaux d'être encore plus présents sur le terrain et d'assurer une vraie mission d'assistance au quotidien.

 

Le Second : l'eau, l'assainissement, et donc… les inondations. Sujet devenant hélas incontournable à Grimaud, même si au cours des dernières inondations nous avons eu moins d'entreprises et de particuliers touchés cela reste très préoccupant,  malgré les efforts réalisés par les services municipaux en matière d'entretien et de curage des ruisseaux.

 

 

Des efforts qui vont se poursuivre dans les mois à venir avec la création des bassins d'orage quartier des Vignaux, destiné à protéger les zones d'habitat situées en aval, dont le lotissement des Pommiers.

 

Mais puisque nous sommes en période de vœux, je forme le souhait que les remblais et les aménagements qui retiennent l'eau disparaissent. C'est un devoir civique auquel j'appelle mes concitoyens pour éviter des drames dans le futur. Mais cette recherche de solutions va au-delà de Grimaud et même au-delà du périmètre de la ComCom. Les Maires du Lavandou et de Bormes ont été sollicités.

 

Le préfet du Var est venu dire les mêmes mots lors de sa venue récente à Grimaud et je sais que l'Etat va agir de son côté pour accompagner notre démarche en la matière.

 

La révision du PLU va être lancée pour se mettre en conformité avec l'évolution de la règlementation, et notamment les prescriptions du Grenelle II. Sans doute faudra-t-il réfléchir sur les mesures à prendre par rapport aux inondations et au déboisement pour ne plus que se reproduise ce que nous voyons au dessus de Beauvallon.

 

Du PLU à l'urbanisme, il n'y a qu'un pas et j'en profite pour remercier Frédéric Caranta pour toute l'aide qu'il apporte dans ce domaine.

 

Tous ces projets que nous allons mener vont aller de pair avec la création d'une nouvelle entité administrative : la communauté de communes du golfe de Saint-Tropez.

 

 

Voilà un sujet qui suscite bien des interrogations dans la population. Et c'est logique.

 

Le périmètre géographique retenu est cohérent, véritable bassin de vies de nos populations entre le massif des maures si riche que l'on doit protéger et valoriser, véritable poumon de notre territoire et le littoral qui attire et qui est porteur d'emplois et de ressources.

 

L'objectif de cette mise en commun de moyens est d'alléger le millefeuille administratif, pour en rationnaliser les dépenses.

 

Or, sur ce point, tout reste à prouver, car la construction intellectuelle du projet est quelquefois différente de la réalité économique et financière qu'elle génère.

 

Je le dis à chacun d'entre vous, chers amis grimaudois, je me battrai de toutes mes forces pour que cette structure soit efficace dans la qualité des services qu'elle rendra à chacun d'entre nous et au meilleur coût.

 

Mes chers concitoyens, vous avez pu le constater, le tableau que j'ai dressé de la vie à Grimaud est plutôt satisfaisant. Et face aux difficultés, je sais pouvoir compter sur vous comme vous pouvez compter sur nous.

 

Je sais aussi pouvoir m'appuyer sur un personnel municipal dévoué et compétent, toujours présent, et dont j'apprécie au quotidien le professionnalisme. Je les en remercie.

 

 

 

Je tiens à remercier aussi les services de l'Etat, en particulier le sous-préfet que j'ai reçu longuement cet été et qui suit nos projets avec attention, le conseiller général du canton, Bernard Rolland, qui appuie nos dossiers, notamment en matière d'aménagements routiers, les services de sécurité, la gendarmerie nationale, les sapeurs-pompiers – pour lesquels nous espérons une nouvelle caserne d'ici deux ans - ,

 

les bénévoles du CCFF, et bien sûr je tiens aussi à remercier tous ces bénévoles des associations, qui se dévouent en permanence pour faire vivre ce tissu associatif si riche à Grimaud, touchant à tous les domaines, sportifs, culturels, de loisirs…

 

Pour conclure, il me reste à souhaiter à chacun d'entre vous, du fond du cœur, une année 2013 d'où disparaitraient les mots maladie, souci, chômage, crise… pour que chacun ait, enfin, sa part de bonheur dans ce monde si complexe.

 

Bonne année à Grimaud !

 

 Le 15 Janvier 2013

 


 

 

 

.........   Liens   .........

Permanences du Maire

Webcam

Elus municipaux de Grimaud

Port Grimaud

Contact

Dossier PLU

Les Grimaldines

La communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez

Consignes générales de sécurité (catastrophe naturelle ou technologique)

 

 

Mairie Grimaud site officiel
Actualités | Marchés publics | Webcam Grimaud | Mentions légales | contact