Site officiel de la Mairie de Grimaud English version
  GRIMAUD
Associations
Transports Locaux
Santé - Seniors - Social
Nature
Actualités
Participation citoyenne
 

.........   Cérémonie des voeux: Grimaud en force   .........

Cérémonie des voeux: Grimaud en force

Les Grimaudois étaient plusieurs centaines lundi soir 9 janvier pour assister à la cérémonie des voeux du maire à la population. Le discours est à lire dans la suite.

 

Cérémonie des vœux – lundi 9 janvier 2017

Allocution de Monsieur Alain Benedetto,

Maire de Grimaud, Conseiller départemental du canton de Sainte-Maxime

 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Chers collègues du conseil municipal,

Chers amis Grimaudois,

 

Je vous remercie d’être venus encore si nombreux ce soir assister à cette traditionnelle cérémonie des vœux.

Chaque année, cette cérémonie nous permet de nous retrouver et de partager ensemble un moment de convivialité.

J’y suis, comme vous, très attaché.

Avant de vous présenter mes vœux, je tiens à saluer les personnalités présentes ce soir et qui ont répondu à mon invitation :

 

____________________________________

 

Remerciements aux personnalités et aux représentants des organismes et institutions

____________________________________

 

Mesdames, Messieurs, chers collègues des communes voisines, merci d’être présents et d’honorer ainsi l’ensemble de la population grimaudoise.

C’est un grand honneur pour moi de vous avoir ce soir.

J’adresse aussi tous mes vœux aux familles des Grimaudois disparus en 2016 : nous ne les oublions pas.

J’ai une pensée pour nos concitoyens malades ou isolés qui n’ont pu être présents ce soir.

Je forme le vœu que l’année qui débute soit pour eux meilleure que la précédente et qu’ils retrouvent santé et bonheur.

Je ne saurais oublier non plus toutes les victimes des actes terroristes survenus sur notre territoire, tout près de chez nous, et dans le monde. Nous ne devons pas les oublier. Nous ne devons pas céder, non plus, aux menaces des barbares fanatiques.

***

Mesdames, Messieurs,

 

Chers amis Grimaudois,

Décidément, les années passent et se ressemblent, puisque cette année encore, cette cérémonie des vœux se situe à l’aube d’une nouvelle période électorale.

Il y a trois ans, nous parlions des municipales ; il y a deux ans, c’étaient les départementales ; l’an dernier, les régionales.

Et voici maintenant que se profilent les présidentielles, qui seront immédiatement suivies des élections législatives, qui toucheront directement notre territoire.

Depuis deux ans, tous ensemble, forts des valeurs que nous partageons et que nous défendons nous sommes parvenus à élire dans les assemblées départementales et régionales des représentants du golfe qui défendent les dossiers de nos communes.

Nous devrons faire de même aux législatives, en élisant un homme ou une femme capable de porter notre voix à l’Assemblée nationale. Un élu qui ne soit pas tiraillé entre l’ouest et l’est du département, mais bien ancré dans notre circonscription.

C’est un enjeu majeur qui se profile, duquel je ne serai pas absent – ce qui ne veut pas dire candidat - car il me semble impératif de donner à la France une majorité républicaine, attachée aux valeurs de notre pays et décidée à le réformer.

Comme beaucoup de mes collègues présents ce soir, je suis un élu de terrain, ce qu’on appelle un élu de proximité.

A Grimaud, je suis très attaché à cette notion de maire proche de ses administrés, car je crois que dans ce monde globalisé et connecté, nous sommes les derniers liens physiques avec les gens.

Ce lien personnel avec chacun d’entre vous, je veille à le conserver aussi en tant que conseiller départemental.

Je suis très fier du bilan qui est le mien en tant qu’élu du Var : d’abord par l’aide que nous apportons, avec mon binôme Muriel Lecca-Berger, aux associations que nous aidons pour leurs manifestations ; ensuite, dans les différents dossiers sur lesquels je suis intervenu, surtout sur l’amélioration et la sécurisation de la voierie départementale.

Ainsi, dans plusieurs communes du canton,  des giratoires vont voir le jour, aux Marines de Gassin, au Gourbenet à l’entrée de La Croix-Valmer et à Saint-Pons.

Ce sont des dossiers qui vous touchent directement.

Je suis très heureux aussi d’être président de la commission Europe au conseil départemental, une mission que m’a confié le président Giraud, que je remercie de sa confiance.

Dans ces fonctions, qui m’ont amené à rencontrer de nombreux interlocuteurs passionnants en Europe, j’ai pu monter d’un niveau et comprendre comment fonctionnait l’Union européenne.

Avec l’aide des agents du service Europe, dont je salue la compétence, nous avons pu ainsi monter des dossiers varois dont certains concernent directement le golfe.

Consenso, Marittimo sont des dossiers pour lesquels des fonds européens vont être mobilisés, nous permettant d’agir avec Consenso envers les personnes âgées, et dans le cadre de Marittimo pour lutter contre les inondations et l’érosion des plages.

Ces millions d’euros que l’Europe va affecter à ces programmes, nous sommes allés les chercher en lien avec le Conseil régional, dont on sait que désormais il appuie nos dossiers. Je tiens à en remercier particulièrement notre élu à la région, Vincent Morisse.

Aujourd’hui, devant le contexte économique difficile que nous traversons et face aux baisses dramatiques des aides de l’Etat, avoir un pied au département et à la région est essentiel pour que nos dossiers avancent.

A Grimaud, nous avons du nous serrer la ceinture, comme dans beaucoup d’autres communes. Depuis plusieurs années, nous gardons la même ligne : maintenir les impôts locaux communaux parmi les plus bas du département.

Notre choix de ne pas faire supporter des taxes supplémentaires aux Grimaudois implique d’avoir une politique budgétaire très stricte et rigoureuse.

Nous nous y employons, en maitrisant nos dépenses de gestion courante.

Il est vrai qu’en six ans, la dotation de l’Etat est passée de 1,5 M€ à 900 000 €.

Presque 40 % en moins !

Malgré cela, sur la même période, notre encours de la dette a diminué de 2 M€.

Cela prouve qu’avec une gestion rigoureuse, et même si l’on a moins de recettes, on peut aussi travailler de façon intelligente et économe.

En plus, même avec un budget serré, nous avons continué d’investir, presque 4 M€ en moyenne par an injectés dans l’économie locale.

C’est le rôle d’une collectivité que de poursuivre ses investissements.

C’est bénéfique pour la qualité de vie des habitants, pour les entreprises et pour l’emploi.

Alors, s’il est vrai que nous demandons des efforts à tous, personnel municipal et associations, il n’est pas question pour autant de se replier sur soi-même en attendant que ça passe.

Je reste persuadé, au contraire, que c’est en faisant preuve d’engagement, d’innovation, de dynamisme, que nous entrainerons tout le monde vers un avenir meilleur.

A Grimaud, en tout cas, nous continuons à nous battre pour améliorer notre cadre de vie.

Ainsi, nous avons posé cet automne la première pierre de notre Pôle enfance, qui, en septembre prochain, accueillera une crèche plus grande et tous les services dédiés à la jeunesse avec un guichet unique.

Cet été, nous avons inauguré un superbe skate parc, qui ne désemplit pas et qui fait le bonheur des enfants et des ados du village.

Nos investissements se portent aussi vers l’environnement. J’avais évoqué l’an dernier notre projet d’aménagement foncier et agricole de la plaine de Grimaud, qui suit son cours, permettant de réhabiliter et sauvegarder 600 hectares de terre agricole.

Nous en avons profité pour baliser de nombreux chemins de plaine pour les randonnées en VTT.

En 2016, nous avons poursuivi les travaux d’aménagement contre les inondations, avec, entre autres, le bassin d’orage et l’entretien des cours d’eau dans le cadre du programme mené avec la communauté de communes.

Il nous reste à raccorder au bassin d’orage les ruisseaux du chemin du Peyrat situés aux abords du lotissement des jardins de Grimaud…

Notre projet d’aménagement du littoral est lancé – il est maintenant mené conjointement avec les projets européens.

C’est un grand projet, que la commune pilote et dont elle continuera à assurer la maîtrise, puisqu’il s’agit là une partie essentielle de notre territoire, magnifique et très fréquentée.

C’est aussi un projet essentiel pour soutenir l’économie et l’emploi, en plus de lutter contre l’érosion.

Nous avons poursuivi notre politique de réduction de consommation d’énergie avec l’éclairage public en basse consommation. Nous avons installé des bornes de recharge pour véhicules électriques.

Notre future station d’épuration verra bientôt le jour, respectant les normes environnementales les plus récentes. Nous avons lancé le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage, qui précède le choix de l’entreprise qui aura la charge, à partir de 2018, de la rénovation et la gestion de la station.

Dans le même souci d’économie, l’eau y sera récupérée pour l’arrosage.

Un atout de plus pour nos jardiniers, qui ont œuvré pour embellir les espaces verts de la commune en intégrant des plantes peu exigeantes en eau. Ce type de plantation sera bientôt étendu à tous nos ronds-points.

La commune a également conservé sa troisième fleur au classement des villages fleuris.

Tous ces efforts font que Grimaud demeure une commune agréable, une ville fleurie où il fait bon vivre et qui attire de nouveaux habitants et de nombreux touristes.

Ce n’est pas un hasard si nous sommes la commune du golfe ayant l’offre d’hébergement touristique la plus importante : notre territoire est riche d’une diversité qui donne envie de s’y plonger.

Cette image, cette notoriété, elle nous permet d’attirer aussi des grands projets d’intérêt général.

Ainsi, j’ai le plaisir de vous confirmer que les Compagnons du devoir vont s’installer bientôt à Grimaud, dans l’ancienne école de Saint-Pons-les-Mûres, dont le bâtiment continuera donc à abriter de l’enseignement…

Cette Maison du compagnonnage est une grande première dans le golfe. Nous allons ainsi voir se former des jeunes qui rayonneront dans toute la France avant de revenir dans les entreprises innovantes et performantes du golfe pour leur faire bénéficier de leur savoir-faire et de la qualité de leur travail.

De même, notre projet de centre d’art contemporain suit son cours, Les mécènes que j’ai rencontrés depuis plus d’un an réclament du temps et de la discrétion.

Nous travaillons aussi toujours sur l’installation d’entreprises innovantes au parc d’activités, et c’est pour cette raison que nous avons voulu le garder plutôt que de le transférer à la communauté de communes, dans un premier temps.

Dans cette zone, nous avons aussi terminé la réfection de l’ensemble des voies, en terminant par l’avenue du Caucadis inaugurée au printemps dernier.

Tous ces dossiers ne pourraient se réaliser si notre territoire n’était pas attractif et structuré.

En travaillant en contact permanent avec les services départementaux, j’ai pu faire avancer le dossier du rond-point de Saint-Pons les Mûres, dont les travaux vont commencer la semaine prochaine.

Cet aménagement routier va améliorer la sécurité et fluidifier la circulation. Le chantier sera terminé avant l’été.

Ensuite, nous travaillerons à l’aménagement du rond-point du carrefour Réveille, rendu plus compliqué à cause de la loi sur l’eau et des nombreuses routes s’y rejoignant…

Nous allons également entamer le grand chantier de la traversée du village, dont les études ont été lancées.

Si notre commune est appréciée, c’est aussi parce qu’elle est riche d’un patrimoine sans cesse embelli.

Nous avons racheté il y a un peu plus d’un an la maison des Arcades, que nous allons destiner au service du patrimoine et à des expositions. En attendant, nous y engrangeons des recettes en louant les deux boutiques du rez-de-chaussée et la superbe maison de village qui fait partie de la propriété.

Nous avons remis en lumière le village, le château…, les édifices patrimoniaux, avec notre église Saint-Michel désormais dotée d’un orgue superbe, qui ravit notre nouveau chanoine Yves Menjot et permet au service culturel d’organiser de superbes concerts.

Elle va bientôt faire l’objet d’un lifting ainsi que de la restauration du clocher et des façades.

Cette rénovation surviendra après celle de la chapelle des Pénitents, dont l’intérieur a été entièrement restauré, ainsi que les abords.

La jolie petite chapelle Saint-Roch a aussi été rénovée, retrouvant tout son éclat au cœur du village.

Nous veillons à protéger notre territoire avec la révision du PLU, qui, tout en permettant des constructions, va dessiner un Grimaud préservé et mis en valeur pour le futur.

Ce sera un PLU difficile à réaliser, pour ne pas mettre en péril notre cadre de vie.

Dans ce cadre, bien sûr, l’agriculture aura toute sa place.

Vous savez combien je suis attaché à notre ruralité, et donc à notre vignoble.

Nos vignerons et viticulteurs font un travail exemplaire et les vins de Grimaud se vendent (et se boivent !) dans le monde entier.

Notre cave coopérative va d’ailleurs bientôt être rénovée, avec un caveau de vente agrandi, une salle de réunion et surtout un nouvel aspect plus contemporain, qui améliorera la partie est du bâtiment – bien sûr le corps central marquant une époque sera conservé.

Je suis ravi d’avoir pu participer à ce projet architectural valorisant pour la commune.

C’est un plus pour Grimaud, et c’est grâce aux générations qui se sont succédées que nous avons pu préserver cette nature source de vie et de richesse économique.

C’est aussi grâce à tous les Grimaudois au fil du temps que nous préservons nos traditions, nos fêtes, nos animations. Elles sont aussi ce qui fait la beauté de notre village, son patrimoine vivant, son attractivité.

Aujourd’hui s’y ajoutent dans les soirées musicales, de magnifiques concerts d’orgue initiés avec la paroisse, les spectacles de saison théâtrale, les escapades littéraires – avec la venue le 26 janvier prochain du prix Fémina Marcus Malte -, les Grimaldines, le salon Truffe and You ou l’Eurofestival Harley-Davidson.

A ce sujet, vous le savez, j’ai alerté l’ensemble des décideurs du golfe pour que cette manifestation, aux retombées économiques exceptionnelles, soit mieux soutenue.

C’est notre devoir, car il me semble que notre rôle d’élu est d’initier des événements susceptibles d’apporter à notre économie des revenus et des emplois supplémentaires, comme nous pourrons, je l’espère, le constater avec le futur marathon du golfe.

Mon souhait est que ces deux grosses manifestations soient portées en partie par l’intercommunalité.

A ce titre, le travail de la communauté de communes est fondamental.

Il l’est aussi dans d’autres domaines, même si aujourd’hui, nous manquons encore de lisibilité pour faire comprendre à nos administrés qui fait quoi, quelles sont les compétences et comment vont évoluer les choses.

Je fais confiance au président Vincent Morisse et à mes collègues maires pour développer dans le bon sens cette intercommunalité qui a besoin d’être encore plus dynamisée, notamment dans le secteur que je préside, le tourisme et le développement économique.

Nous avons prouvé qu’en étant unis, nous pouvions appliquer la loi Notre sans mettre à néant le travail fait au sein de nos offices de tourisme et au niveau intercommunal, avec la Maison du tourisme, dont je remercie son directeur et tout son personnel.

Avons-nous le choix ? Les lois de la République évoluent depuis des années vers une intercommunalité renforcée.

Sans rejeter tout ce qui est intercommunal, nous devons veiller à conserver le rôle incontournable des communes. C’est le socle de notre République, la clef d’une action de proximité réussie. Les maires sont bien souvent les interlocuteurs préférés des citoyens, parce qu’ils sont proches d’eux. Il faut que cela perdure.

Ce sont eux aussi qui connaissent le mieux leur commune et qui sont capables de trouver des solutions à de multiples problèmes touchant directement les administrés.

C’est le cas pour l’accueil des gens du voyage.

Nous avons créé il y a quelques semaines une commission municipale à Grimaud pour trouver un nouveau terrain susceptible d’accueillir les gens du voyage, car je ne pense pas qu’en faisant rien ou en fermant les yeux, nous trouverons des solutions.

Je ne veux pas mentir aux Grimaudois : les gens du voyage reviennent chaque année, terrain ou pas terrain.

Plutôt que de leur courir derrière, d’exaspérer des propriétaires privés, il est bien plus sage de prévoir les choses en amont en mettant à disposition un lieu qui absorbera une majorité des caravanes.

J’en profite ce soir pour interpeller à nouveau mes collègues maires du golfe afin qu’une solution globale soit enfin trouvée sur ce dossier.

Le golfe n’est pas uniquement un site de vacances et de détente : il est aussi un lieu recherché par toutes sortes de populations pour la richesse qu’il génère et les emplois qui s’y trouvent plus facilement qu’ailleurs.

Et pourtant ! Nous avons aussi dans nos communes des gens qui souffrent, des familles en grande difficulté, des gens mal logés et sans emploi.

Le local des restaurants du cœur, mis à disposition par la commune à Grimaud, ne désemplit pas pendant l’hiver.

Je suis fier que la municipalité soutienne cette structure, mettant à disposition un chauffeur et un véhicule pour aller chercher la nourriture chaque semaine et en épaulant les bénévoles qui s’y dévouent chaque jour sans compter leur temps.

De plus, notre CCAS est très sollicité par les personnes en difficulté.

Nous devons nous montrer solidaires et continuer à aider les plus démunis, mais aussi tous les bénévoles qui œuvrent, parfois très discrètement, pour leur porter secours. Je tiens à leur rendre hommage.

Ce qui compte, dans ce monde de violence qui est devenu le nôtre aujourd’hui, c’est d’être responsables, de savoir prendre des décisions sans être guidé par l’émotion ou la démagogie.

A Grimaud, j’ai la chance d’être entouré par une équipe municipale qui œuvre au quotidien de façon discrète et efficace. Mes élus font leur boulot, sans compter leur temps et leur énergie, pour l’intérêt général et le bien-être de tous ! Je tiens à les remercier de leur implication.

Je tiens aussi à saluer l’ensemble du personnel communal.

Vous me connaissez, j’aime que les choses avancent, vite et bien. Et si je les sollicite en permanence, c’est parce que je connais leur compétence, leur dévouement et leur sérieux et leur capacité de faire.

Ils sont attachés à leur commune et à l’intérêt général et je tiens à les en remercier.

J’y associe les agents de l’office de tourisme, qui montent en puissance à la grande satisfaction des touristes et des professionnels. Je les félicite pour le travail accompli pour obtenir le classement en catégorie 1.

Je salue aussi les agents de la communauté de communes, que je côtoie chaque semaine, et dont les missions s’étendent chaque jour un peu plus.

Je salue enfin les membres du CCFF et du comité des fêtes et l’ensemble des agents de service public présents dans notre commune, gendarmes, pompiers, agents de la poste, de la trésorerie – avec un remerciement particulier à  Suzanne Martinot, qui a toujours une oreille attentive lorsqu’elle reçoit des gens en difficulté -, de la maison de retraite et les enseignants de nos deux écoles.

Tous savent être exemplaires dans leur travail, comme nous devons l’être nous aussi : en famille, au travail, mais aussi au sein de la société où nous vivons, en donnant de notre temps pour les autres, au sein d’une association, d’un organisme, d’une institution, dans un conseil municipal, auprès de ceux qui sont en difficulté…

La vie dans une petite commune rurale comme la nôtre n’est pas compliquée si chacun fait des efforts pour cultiver le vivre ensemble.

Nous avons la chance de vivre dans un territoire magnifique, plutôt privilégié, encore préservé des agitations du monde : ayons conscience que cet équilibre est fragile.

Soyons donc positifs, allons de l’avant en ne laissant personne au bord du chemin.

Soyons fiers de notre République, de notre drapeau, de notre pays.

Portons haut les couleurs de Grimaud, du golfe, du Var et de la Provence, en étant unis et solidaires, et surtout pas divisés et sectaires.

Bonne année 2017 !


 

 

 

.........   Liens   .........

Permanences du Maire

Webcam

Elus municipaux de Grimaud

Port Grimaud

Contact

Dossier PLU

Les Grimaldines

La communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez

Consignes générales de sécurité (catastrophe naturelle ou technologique)

 

 

Mairie Grimaud site officiel
Actualités | Marchés publics | Webcam Grimaud | Mentions légales | contact